À la traversée du Liechtenstein

Maxime De Araujo et Alexis Demoment
23 Août 2016



Sous une météo grisâtre, Le Journal International a passé une journée dans la curieuse principauté du Liechtenstein. Reportage photo.


Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
Long de 24 km pour une largeur de 12 km, ce petit pays enclavé entre la Suisse et l'Autriche compte aujourd'hui environ 38 000 habitants. Au Nord du pays, nous passons par l'Autriche et la ville de Feldkirch. Les douaniers suisses assurent le contrôle du poste-frontière.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Le pays est composé d'une longue vallée parsemée de maisons et entourée de hautes montagnes. Il s'agit du seul pays dont l'intégralité du territoire se trouve dans les Alpes.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
Les immeubles sont rares. Le niveau de vie est très élevé et les maisons sont beaucoup plus prisées. Si ses statistiques économiques n'étaient pas comptées avec celles de la Suisse, il pourrait d'ailleurs s'agir du pays au PIB par habitant le plus élevé du monde.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
À l'Ouest, le Rhin le sépare de la Suisse.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
À l'Est, une chaîne de montagnes. De l'autre côté, l'Autriche.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Conséquence de la richesse de la population, les voitures de luxe font partie intégrante du paysage.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
Un réseau public de bus dessert le pays. Des bus pour des tours de visites sont également proposés afin d'encourager le tourisme, très important pour l'économie du Liechtenstein.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Le calme des forêts et montagnes du pays en font un endroit particulièrement agréable pour les cyclistes et les randonneurs. L'hiver, ce sont les amateurs de ski qui peuvent à leur tour profiter du relief liechtensteinois.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Au Liechtenstein, pas d'autoroute. Seule une nationale traverse le pays du Nord au Sud, en traversant les principales villes. Ici à Schaan, la plus grande ville.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Vaduz, la deuxième ville et capitale, est surplombée par le château princier (à droite), où réside actuellement Hans-Adam II. Près de la ville, une rencontre de football a lieu sous une pluie battante. En 2013, le FC Vaduz remportait la Challenge League (2ème division suisse) pour la seconde fois de son histoire et joue depuis parmi les 10 meilleures équipes suisses en Super League.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
Dominée par le château princier (en haut à gauche), la mairie de Vaduz.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
La cathédrale Saint-Florin est en travaux. Dans un pays à la population aux trois quarts catholique, l'Église catholique est l'Église nationale. Les autres religions sont autorisées. La principauté compte notamment des communautés protestante et musulmane.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment
À Vaduz, un skatepark et un terrain de sport. Les jeunes ont déserté l'endroit aujourd'hui, probablement en raison de la météo. Les moins de 24 ans représentent plus de 27 % de la population. En 2015, l'âge médian des Liechtensteinois était de 42,7 ans, 13ème plus élevé au monde.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Tout au sud, la ville de Balzers et ses nombreuses entreprises sont surplombées par l'impressionnant château fort de Gutenberg.

Crédit Alexis Demoment
Crédit Alexis Demoment

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo
Au Sud, nous passons le Rhin. Pas de douanes, quelques drapeaux, l'emblème de la Suisse... La frontière entre les deux pays est sobre et très discrète.

Crédit Maxime De Araujo
Crédit Maxime De Araujo

Notez