Benoît XVI: profession, déserteur ?

L'édito de Geoffrey Saint-Joanis

25 Février 2013




Benoît XVI: profession, déserteur ?
Mais quelle surprise ! Certes, la nouvelle a suscité bon nombre d'articles: qui sera son successeur ? Pourquoi démissionne t-il ?

Mais là où je veux vous interpeller, c'est sur l'après-Benoît XVI. Que fera-t-il ? Avec un Curriculum Vitae comme le sien, difficile de se reconvertir dans une autre branche. Peut-être dans la petite enfance ? Car Joseph Ratzinger ne mourra pas sur scène, comme son illustre prédécesseur. Il devra, dès le 28 février, retrouver une profession digne de son statut: père spirituel de la première religion mondiale. Mais que pourrait-il advenir de l'avant-dernier Pape (selon la prophétie de Saint Malachie) ?

Comme vous le savez, Herr Ratzinger n'a pas fui en Amérique du Sud comme la plupart de ses confrères des jeunesses hitlériennes. Le soldat Ben s'est donc attelé à entrer au séminaire pour soulager sa conscience. S'en suivra une carrière fulgurante.
Mais là où arrive le hic, c'est ce couteau dans le dos qu'assène le Pape à ses fidèles. Fatigué ou complot ? Peut-être le saurons-nous dans quelques années. L'interrogation principale réside dans sa reconversion ecclésiastique. Certains le voient redevenir évêque, d'autres en ermite, exilé au fin fond de la Bavière.

Il n'aura pas su rester jusqu'au bout, en montrant la rigueur et la droiture allemande. Un événement qui arrive en pleine crise de la religion chrétienne, et qui remet en cause l'âge que doit avoir le Pape. Est-il fautif ? Ou peut-on le comprendre ? Car Jean-Paul II, beaucoup plus fatigué physiquement et mentalement, resta sur le trône du Vatican jusqu'à son dernier souffle.

Peut-être a-t-il compris, depuis son intronisation en 2005, que ce poste nécessite une réelle motivation, un véritable engagement et une profonde foi. Certes, son prédécesseur avait mis la barre haute, mais voilà que Benoît XVI lève le camp. Dans cette guerre où le rôle de la religion est remis de plus en plus en question, le Kaiser dépose les armes. Une certaine forme de modernisme me direz-vous. Plan com' ou réel ras-le-bol ? L'Église a en tout cas réussit son coup.

Prochain pas vers une nouvelle ère de modernité, un Pape africain ou asiatique? Réponse après le Conclave. Ave !

Notez


Geoffrey Saint-Joanis
ex-Rédacteur en chef du Journal International, accro à l'histoire des monarchies européennes, aux... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Beber le 28/02/2013 21:23
Je suis un peu [totalement] indigné par la remarque sur les jeunesses hitlériennes et sur la non-tranquillité de conscience de ceux qui en ont fait partie.

Je précise donc que l'enrôlement dans les jeunesses hitlériennes se faisait de gré ou de force, à l'instar des STO. Nombre d'alsaciens et de lorrains en ont également fait partie sans qu'on leur demande leur avis. C'est porter bien peu de respect à leur histoire que de sous-entendre leur adhésion aux idéaux fascistes.

Trait d'humour ou pas, il faut faire attention avec ces choses là sinon c'est l'Histoire qu'on bayonne au profit du fantasme.

2.Posté par Laura-Lise Reymond le 01/03/2013 13:38
L'article suppose que certains Allemands devenus nazis, pour certains d'entre eux ayant participé aux jeunesses hitlériennes, se sont exilés en Amérique du Sud.
L'auteur ne suppose en aucun cas que Ratzinger ait été nazi - au contraire, ou encore qu'il soit entré dans les JH de son plein gré (ou non).
D'ailleurs, l'article n'a pas sujet à débattre sur le sujet, il précise juste le choix fait par Ratzinger de s'engager dans la religion plutôt que dans la politique (par exemple).

3.Posté par Beber le 01/03/2013 16:32
Enfin bon la phrase était très claire, il est inutile de lui inventer des sens cachés ou d'extrapoler sur le contenu de mon commentaire.
Quoi qu'il en soit la tournure laissait entendre des inexactitudes historiques que j'ai jugé bon de rectifier tant elles m'ont paru relativement graves.

Il est évident pour moi que l'auteur n'a jamais cherché à colporter de fausses informations, et je souhaite sincèrement qu'il continue à écrire ses éditos avec tant de verve ! =)