Sant Jordi, la Catalogne entre tradition et modernité

28 Avril 2013



Tous les 23 avril, la Catalogne célèbre le jour de la Sant Jordi : jour de la mort du Saint Georges, en l'an 303. À son origine, la fête célébrait l'identité de la culture catalane, mais depuis le XVe siècle c'est aussi la fête des amoureux. Dans la tradition, les hommes sont invités à offrir une rose rouge à leurs femmes. De leurs côtés, les femmes sont invitées à offrir des livres à leurs hommes.


Crédits photo — Valentin Berthoux
Crédits photo — Valentin Berthoux
À l'occasion des célébrations, les rues de Barcelone se remplissent de vendeurs ambulants de livres et de roses. Durant toute la journée, amoureux, familles, amis, curieux et photographes de tout âge défilent dans les rues de la ville à la recherche de cadeaux ou d'un moment authentique dans la vie catalane. C'est aussi l'occasion pour les auteurs de présenter leurs derniers livres, de les dédicacer. Chaque année, le jour de la Sant Jordi en Catalogne, plus d’un million de livres sont vendus. Cette fête est un moment fondamentale pour la promotion de la langue et des auteurs catalans.

Les drapeaux aux couleurs catalanes, la « senyera », rouge et jaune, envahissent les façades d'immeubles, les boutiques et les balcons. Chaque stand de vente est drapé aux couleurs de la Catalogne. Barcelone prend un air particulier, tous les 23 avril.

Ces dernières années, la fête s'est internationalisée. De plus en plus de touristes, notamment étrangers, découvrent cette tradition. De nombreux médias et télévisions sont présents dans les rues de Barcelone pour retransmettre les moments emblématiques de la journée en direct. La vente de livres et de roses permet aussi de soutenir des œuvres de charité ou politiques.

Cette fête n'est pas seulement une « Saint-Valentin catalane ». Elle est aussi l'occasion de mettre en scène quelques revendications nationalistes. Cette année, une énorme banderole où il était écrit : « Catalonia Europe's next state » a été déployée sur une façade de la Plaça Catalunya, la place la plus touristique de Barcelone où sont placées toutes les télévisions.

Cette belle fête, pleine d'effervescence, en plein printemps, représente un fin mélange de ce qu'est la vie de la société catalane : l'attachement à ses coutumes et à son passé, mais aussi ses revendications nationalistes et le regard sur son propre futur.

Crédits photo — Valentin Berthoux

Notez


Valentin Berthoux
Etudiant en master de sciences politiques à l'Université Autonome de Barcelone. Je m'intéresse à la... En savoir plus sur cet auteur