Pan Am : un voyage aller sans retour

19 Janvier 2013



Pan Am est la version très girly de la série Mad Men qui se déroule également dans les années 60. Découvrez ces quatre hôtesses de prestige dans la plus mythique des compagnies aériennes.


Pan Am : un voyage aller sans retour
Embarquement immédiat dans les vols de la compagnie aérienne la plus glamour des années 60 : la Pan American World Airways. Destination : New York, Paris, Berlin, Moscou et bien d'autres villes du Monde. À bord : le commandant de bord et son copilote, mais surtout de jolies hôtesses, accueillantes et chaleureuses, dont les passés respectifs renferment de mystérieux secrets - accompagnées bien évidemment de nombreux passagers, tous plus différents les uns que les autres.

Les années 60 sont à l’honneur encore une fois, cette période charnière pour les États-Unis en pleine Guerre froide. Ce n’est pas un hasard si le récit débute en 1963, faisant suite au débarquement « loupé » de la Baie des Cochons en 1961 et la crise des missiles en 1962. La série prend un caractère politique sur les différents événements marquants de cette tension permanente, notamment dans l’épisode où la Pan Am fait escale pour la première fois de son histoire à Moscou. 

Face à cette vision de la politique, se greffe un questionnement sur le statut des femmes à cette époque, entre le privilège d’avoir la liberté de parcourir le monde et de découvrir des endroits que de nombreuses femmes ne verront jamais et le faible avancement de la condition féminine de l’époque. Cette saison 1 se déroule donc exclusivement durant l’année 1963, douze mois riches en événements comme le discours de Martin Luther King contre la ségrégation raciale ponctué par son célèbre «  I have a dream. », ou encore la mise en place du « téléphone rouge » entre Moscou et Washington. 

C’est également l’année de l’assassinat du président John Fitzgerald Kennedy dont le nom rebaptisera l’anciennement New York International Airport sur demande du maire et du conseil municipal de New York, qui abritait le célèbre terminal Worldport de la compagnie Pan Am, aujourd’hui le Terminal 3, pour le clin d’oeil. C’est également l’apparition d’une nouvelle vague artistique avec l’arrivée d’Andy Warhol. La série retrace tout au long de ces 14 épisodes l’histoire des États-Unis telle qu’elle a été vécue, sans trop en rajouter.

Le casting est excellent, car les hôtesses ainsi que les pilotes incarnent avec brio les caractéristiques physiques et les états d’esprit de cette époque. Cette série a permis le grand retour de Christina Ricci, rendue célèbre pour son rôle de Mercredi Adams dans les années 90. Elle campe ici le rôle de Maggie, une jeune femme au franc-parler inimitable, très ambitieuse. 

Kelli Garner interprète Kate Cameron, une hôtesse de l'air comme les autres, qui va devenir une espionne à la solde des États-Unis pour garder la guerre froide sous contrôle. La Canadienne Karine Vanasse est Colette ; Française d'origine, elle a dû fuir son pays sous l'occupation des nazis et émigrer aux États-Unis. Notons que c’est elle-même qui accomplit son propre doublage en français. Margot Robbie incarne Laura Cameron, la sœur cadette de Kate - plutôt naïve elle semble incapable de prendre une décision par elle-même, même si elle tente de faire ses preuves et décide d’emménager avec Maggi. Mike Vogel interprète le commandant Dean Lowrey, pilote de l'avion ; il a le rôle du tombeur de ces dames, mais avec côté timide. À noter qu’il est également pilote dans la vie. Michael Mosley joue Ted Vanderway, le copilote qui rêve de devenir pilote en chef sans l'aide de son père. Il est également un coureur de jupons.

Color photo by Max R. Jensen. Circa 1960′s.
Color photo by Max R. Jensen. Circa 1960′s.
Le réalisme de cette série est dû en partie à la coproductrice exécutive de la série, Nancy Ganis qui a été elle-même hôtesse de l'air à la fin des années 70, ce qui a permis d’enrichir la série.

De nombreux guest vont avoir des rôles récurrents tels que Darren Pettie de la série Mad Men qui joue le rôle de Vince Broyles, un ancien pilote de ligne pendant la Seconde Guerre mondiale. Ashley Greene - de la saga Twilight – devient vite la future fiancée de Ted, joué par Michael Mosley. De même que Erin Cummings, remarquée dans le rôle de Sura dans Spartacus Blood and Sand ou encore dans Detroit 1-8-7 et Nip / Tuck, apparait dans 3 épisodes.

Malgré tous ses efforts, le public américain n’a pas accroché à cette série d’un genre nouveau qui était diffusée à la place de Desperate Housewives, ce qui était un lourd challenge pour les producteurs qui devaient au moins faire aussi bien en termes d’audience. Malheureusement n’ayant pas connu le même succès, la chaine ABC a décidé de ne pas continuer la diffusion de la série qui ne durera finalement qu’une seule saison. 

Reste que depuis sa diffusion en Europe, la série connait un énorme succès et de nombreux adeptes aimeraient avoir une suite… La production a été claire sur ce sujet : la série est annulée. La série a reçu en 2012 la Rose d’Or, prix considéré comme la plus haute distinction télévisuelle de l’Europe. Cela donne à réfléchir sur le pouvoir du public américain : seule l’audience compte et non la qualité. 

Savourez quand même ces 14 épisodes qui vous transporteront dans cette époque qui a transformé le monde.

Notez


Jérémy BICHON
Rédacteur (étudiant en licence de science politique). Jeune aspirant au développement du... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Cindy le 19/01/2013 16:30
Excellent article et très bien écris car apprécié cette série.