Suède : le fabuleux destin de monsieur IKEA

4 Février 2013



1943 : Ingvar Kamprad fonde IKEA, entreprise qui deviendra mondialement connue. Retour sur la success-story suédoise.


Suède : le fabuleux destin de monsieur IKEA
C'est à l'âge de 17 ans seulement que Ingvar Kamprad crée son entreprise. Son concept novateur et futuriste connaîtra rapidement une renommée internationale. IKEA, acronyme tiré de Ingvar Kamprad Elmtaryd (nom de la ferme familial) Agunnaryd (nom de son village natal) est fondé en 1943, avec dès le début un aspect très familial.

Une histoire novatrice

Les premières années, l'entreprise fait du porte à porte. Elle permet d'acheter divers produits : stylos, maroquinerie, cadres, nappes, bijoux... En 1945, l'entreprise se lance dans la vente par correspondance. Les clients commandent via un catalogue : un concept novateur à l'époque, qui fidélisera la clientèle. Les meubles y feront leur apparition en 1947.

L'entreprise se consacre entièrement à la vente de meubles dès 1951. Deux ans plus tard, leur premier magasin ouvre, et développera des meubles uniques en leur genre. Ingvar prend alors cette décision pour enrayer la concurrence, en rivalisant d'autant plus grâce aux prix des produits.

FFF : Fonctionnalité, Forme et Facilité (à être produit), telle deviendra la devise des magasins Ikea. La manière de consommer les meubles est révolutionnée : les meubles sont désormais livrés dans un paquet plat, et c'est au client lui-même de monter son achat. Le transport en est par ailleurs facilité. Créé en 1956, le concept se répand vite chez tous les fabricants de meubles. L'entreprise rencontre une notoriété grandissante... Mais aussi ses détracteurs, accusant sa trop grande consommation en bois (le magasin de meubles était le troisième consommateur de bois au monde). En réponse, Ikea développera dans les années 90 des partenariats avec le Fonds mondial pour la nature, ainsi qu'avec Greenpeace (qui permettra notamment à sa filière Swedwood d'effectuer de nombreuses actions de reforestation). 

La famille se placera rapidement au coeur des réflexions de l'entreprise. En installant des crèches dans ses magasins, Ingvar crée une nouvelle petite révolution dans l'industrie du meuble. Les parents peuvent désormais se détendre en faisant leurs achats, sans inquiétude dans le magasin. Rapidement s'ajoute une cafétéria, proposant de nombreux repas à un prix très intéressant. En réunissant deux univers si éloignés, Ikea réussit un important coup de publicité. Avec tant de clins d'oeil à la vie quotidienne, la clientèle se fidélise et vient autant pour se détendre que pour consommer. En se sentant à l'aise dans un endroit, le client consomme plus facilement et achète plus de produits que nécessaire.

L'aménagement chez IKEA demeure un point fort. Un parcours fléché de l'entrée aux caisses, oblige le client à passer devant la totalité des produits du magasin, le pousse à consommer. Une réussite dans tous les domaines pour l'entreprise suédoise. Aussi bien socialement qu'économiquement. Le personnel semble être traité comme une grande famille et ne pas subir de pressions de la hiérarchie. Quant aux chiffres, l'entreprise enregistre un bénéfice de 3 milliards d'euros pour 2011. Le concept, bien huilé, copié mais jamais égalé, s'est implanté dans 41 pays du monde, soient 333 magasins. 

A noter que le groupe IKEA a établi un partenariat tout au long de l’année au travers de l’aide à l’enfance avec l’UNICEF, dont il est l’un des majeurs donateurs.

Qui pour lui succéder ?

Suède : le fabuleux destin de monsieur IKEA
A la tête de cet empire, Ingvar Kamprad, âgé de 86 ans. Il tient les rênes, malgré la présence d'un PDG. Son successeur est encore inconnu même si, normalement, ses fils doivent hériter du patrimoine. Or, le patriarche sait pertinemment qu'aucun de ses trois enfants n'endossera les mêmes responsabilités que lui. Et s'ils décident de prendre les commandes de l'entreprise familiale tous les trois, il jure qu'ils s'entretueront ! Son choix se fera donc le jour venu. Pour assurer la longévité de ce géant suédois, les cadres vont devoir gérer l’omniprésence du père fondateur dans les médias, dont les pouvoirs vont petit à petit diminuer. Il ne deviendra alors qu’un simple ambassadeur. A sa mort, ses trois fils continueront leurs occupations mais siégeront au conseil d'administration afin de transmettre la philosophie et la culture de la famille IKEA.

Déjà présents dans l'entreprise, ses fils se distinguent. Peter est économiste, contribuant au développement de la banque IKANO, créée par son père. Mathias, lui, est porté sur les affaires et s'intéresse au concept global. Enfin, Jonas, le créatif, s'intéresse au développement des produits.

Ingvar Kamprad ne dérogera probablement pas à la règle des grandes dynasties, et la succession ira à ses descendants. Mais sa fortune n'est pas grande ! En effet, les bénéfices de l'entreprise vont directement à la fondation, qui détient un bon patrimoine. L'empire devrait encore s'étendre dans le monde, puisque certains pays n'ont pas encore de magasin. Ainsi se résume l'histoire d'un homme ordinaire qui, à seulement 17 ans, a construit un empire colossal, et a développé des idées incroyablement novatrices. Un concept qui peut paraître désormais ordinaire.

Notez


Jérémy BICHON
Rédacteur (étudiant en licence de science politique). Jeune aspirant au développement du... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par gwendal nigen le 05/05/2014 14:06
De cette fabuleuse histoire tu oublies peut-être les démêler l'Ikea france avec la collecte des données personnelles et la surveillance de ses salariés (http://www.liberation.fr/economie/2013/11/19/trois-dirigeants-d-ikea-mis-en-examen_948143) et plus problématique tu passes sous silence les engagements de jeunesse du fondateur d'ikea qui dans les années 1940 a été très proche des mouvements nazis (http://www.telegraph.co.uk/history/world-war-two/8720214/IKEA-founder-was-Nazi-recruiter.html), en France pour des faits similaires l'Etat a nationalisé les entreprises (pense à Renault).
Un regard un plus critique me semble par conséquent nécessaire même s'il est clair qu'en termes de logistique et de marketing IKEA est très efficace.
Cordialement,
G.NIGEN